Trois heures suffisent pour prévenir les problèmes de santé mentale chez les ados

L’incidence des problèmes de santé mentale chez 509 jeunes Britanniques a été réduite de 25 à 33 % sur une période de 24 mois à la suite de deux séances de groupe de 90 minutes, selon une étude menée par Patricia Conrod, Ph. D. de l’Université de Montréal et de son Centre de recherche du CHU Sainte-Justine affilié. « Près d’un Américain sur quatre entre 8 et 15 ans a éprouvé un trouble de santé mentale au cours de la dernière année. Nous savons que ces troubles sont associés à une multitude de conséquences néfastes, explique Dre Conrod. Notre étude indique que les interventions menées par des enseignants qui ciblent des facteurs de risque de problèmes mentaux peuvent être extrêmement efficaces pour réduire l’incidence de la dépression, de l’anxiété et des problèmes de comportement à long terme. »

boutonlirearticle

Share