Erreurs grammaticales : le cerveau les détecte à notre insu

« Je ne sais pas ce qui ne fonctionne pas dans cette phrase, mais ce n’est pas beau ». Combien de fois avons-nous entendu cela ou avons nous-mêmes pensé ainsi? Le jugement du locuteur natif est incontestable; il sait dire si une phrase est agrammaticale, mais souvent, il ignore pour quelle raison. On rattache ce phénomène à une théorie qui circule...