Post 06/06/2019

  • Le syndrome d’hyperactivité constitue un véritable casse-tête. Ceux qui l’étudient depuis des décennies ne parviennent pas à en saisir la cause. Ceux qui en souffrent (ainsi que leur entourage) ne disposent pas le plus souvent de traitements et de prise en charge véritablement satisfaisants. Une page est-elle ici en train de se tourner? C’est ce que pense un groupe de chercheurs britanniques qui vient de publier une série de résultats originaux quant à l’origine de ce syndrome sur le site de la revue médicale The Lancet.

    tags: tdah tdah.ca

Posted from Diigo. The rest of my favorite links are here.

Share