Les séparations freinent la réussite…

Quand leurs parents se sont séparés dans les deux ans précédant leur entrée à l’école, les enfants sont plus susceptibles d’en arracher à la maternelle.

C’est l’une des conclusions d’une étude de l’Institut de la statistique du Québec parue hier, qui s’appuie sur une cohorte de 2120 enfants québécois suivis de l’âge de 5 mois à 4 ans.

L’institut a passé en revue divers facteurs pouvant influer sur le degré de préparation des enfants à l’école.

boutonlirearticle

Share