Les nouvelles dimensions de la pédagogie dans l’école 2.0

Le logiciel libre gagne en popularité dans les différents services du RÉCIT. On y réfère depuis plusieurs années chez la plupart des services nationaux ; les services locaux y voient des avantages qui dépassent le simple aspect économique. En fait, comme le rappelait Alexis Kauffmann, la migration d’un environnement informatique qui repose sur l’utilisation de logiciels dits propriétaires – parfois désignés comme privateurs – , requiert une vision claire des décideurs. J’aimerais revenir sur cet aspect… dans un autre billet peut-être :

boutonlirearticle

Share