LECTURE – Une lueur d’espoir pour les élèves…

Une lueur d’espoir pour les élèves qui ont des difficultés de lecture.

Près de la moitié de la population québécoise éprouve des difficultés de lecture. Parmi elle, 800 000 personnes sont analphabètes. Leur retard commence dès les premières années de scolarisation. Un processus difficile à renverser. Il y aurait toutefois une lueur d’espoir pour ces individus, si l’on se fie aux travaux menés par une chercheuse du Groupe de recherche DÉFI Apprentissage (GDA) de l’Université de Montréal sur les manuels scolaires adaptés.

boutonlirearticle

Share