La réussite scolaire serait en grande partie génétique

En effet, selon le scien­ti­fique, les résul­tats de plus de 11 100 jumeaux au Certificat géné­ral de l’enseignement secon­daire (GCSE) sug­gèrent que le patri­moine géné­tique a eu un impact « impor­tant » sur leurs résul­tats. Il déter­mi­ne­rait 58 % de la note en sciences, 55 % de la note en maths, et 52 % en anglais. La qua­lité de l’enseignement, l’environnement sco­laire et fami­lial feraient le reste.

boutonlirearticle

Share