La maternelle à quatre ans en milieu défavorisé…

Ces craintes sont largement partagées par Louise Valiquette, directrice générale d’un Centre de la petite enfance (CPE) qui dessert majoritairement une clientèle issue de familles défavorisées à Gatineau. Elle se demande surtout comment une enseignante parviendra à gérer à elle seule entre 15 et 18 enfants provenant de milieux socioéconomiques moins privilégiés — des petits qui débarquent parfois avec des bagages d’expériences déconcertantes.

boutonlirearticle

Share