La fumée secondaire augmente les risques de TDAH

Les enfants exposés à la fumée secondaire durant la petite enfance sont plus susceptibles de souffrir d’un désordre neurobiologique comme un trouble déficitaire de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDAH).

C’est ce qui se dégage d’une étude menée par Linda Pagani, professeure à l’École de psychoéducation de l’Université de Montréal, qui s’est penchée sur le lien entre le tabac pendant la grossesse et les premières années de vie et le trouble déficitaire de l’attention des jeunes. Il s’agit de la première étude à tenir compte des facteurs périnataux et environnementaux associés au TDAH. Les résultats de sa recherche ont récemment été publiés dans la prestigieuse revue Neuroscience and Biobehavioral Reviews.

boutonlirearticle

Share