Élève en difficulté au primaire : futur décrocheur ?

Un élève potentiellement décrocheur fait-il partie des « exclus de l’intérieur » dont parlent Pierre Bourdieu et Patrick Champagne, de ceux qui ont décroché sourdement des apprentissages ?

On peut le dire, oui. Au primaire, l’élève peut avoir l’illusion de ne pas trop mal s’en sortir ; lorsqu’il arrive au collège, il est mis face à ses difficultés d’apprentissage, sans avoir la possibilité de compromis et d’adaptation. La rigueur qui lui est imposée peut l’entrainer vers le repli ou vers l’indiscipline, ce qui gêne d’autant plus ses apprentissages. Les décrocheurs actifs du secondaire sont donc aussi ceux dont les apprentissages ont été fragiles, adossés à des relations interpersonnelles fortes, avec son enseignant, ses pairs, sa famille, et pour qui la transition du primaire au secondaire va être un facteur déclenchant du décrochage ultérieur.

boutonlirearticle

Share