De bonnes nouvelles sur le décrochage scolaire

Si vous avez répondu stable ou en hausse, vous avez échoué. La proportion de décrocheurs est en baisse au Québec depuis 10 ans, et même en forte baisse. Il recule aussi de façon marquée à Montréal.

Surpris? C’est pourtant ce qu’indiquent les statistiques les plus fiables sur le sujet. À entendre certains commentateurs, le taux de décrochage n’a jamais été aussi préoccupant. Il est donc important de faire le point, d’autant plus que le décrochage est un enjeu socio-économique majeur.

boutonlirearticle

Share